Monsieur le maire fait de l’auto-satisfaction d’éco-responsabilité sur son site Facebook, au moment où Toulon est pollué à l’ozone pendant trois jours.

Le Collectif “Port de Toulon, Halte aux nuisances” le rappelle (en rouge) à un peu plus de modestie et à des actions concrètes et rapides pour prendre en compte la pollution maritime dans la ville de Toulon.

Notre collectif ne fait pas de politique ni de campagne électorale, il ne s’intéresse qu’aux risques de santé liés à la pollution maritime à Toulon et en Méditerranée.

Nous jugeons sur pièce des mesures absentes et des réalisations promises mais qui tardent à venir.

Colair

 

Toulon Provence Méditerranée, une métropole écoresponsable Parce que le climat est l’affaire de tous et que la nature constitue de précieuses ressources qui ne sont pas illimitées, Toulon Provence Méditerranée développe depuis sa création une véritable identité durable. Consciente de son patrimoine naturel exceptionnel, la Métropole a fait, depuis longtemps déjà, de l’environnement 🌱 un des 3 grands axes de sa politique. Parce que l’écologie il y a ceux qui en parlent, et il y a ceux en font. La métropole est ainsi engagée dans une politique résolument active pour répondre aux grands enjeux environnementaux et créer les conditions d’un développement respectueux de l’environnement et de l’humain. Cela passe notamment par le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) qu’a élaboré la Métropole et qui s’inscrit dans une dynamique visant à adapter nos activités face aux enjeux climatiques de demain. Commentaires : Notre Président n’a pas de mémoire, ou une mémoire sélective qui l’arrange :

  • Il oublie qu’il n’a découvert l’écologie qu’en 2017 sous les pressions de plusieurs associations, de bons journalistes locaux et nationaux, des mauvais classements dont il ne parle pas, de la feuille de route rédigée par le ministère, de l’obligation de création de ZFE (Zone à faible Emission) …
  • Avec, la prise de conscience forte du problème de pollution de l’air par nos populations, il oublie les mots méprisants, tenus à une époque, et rapportés régulièrement par VAR MATIN après chaque interview de riverains des ports :  “grincheux, si vous ne voulez pas de fumée, vous n’aurez pas de business, vous voulez qu’on revienne à la bougie, si on casse les pieds à la Corsica Ferries ils iront ailleurs etc.”
  • Il oublie l’attitude de ses adjoints à Toulon ou TPM bien formatés pour empêcher de parler les personnes compétentes autant que critiques dans les AG de CIL ou de MART,
  • Il oublie le refus de la création d’une commission de concertation pour l’environnement, incluant des acteurs de la société civile comme cela a été fait à Nice…

➡️ TPM, meilleure qualité de l’air 💨 des Métropoles de la Région Sud Aujourd’hui, on constate que cette politique volontariste porte déjà ses fruits notamment avec les données de la qualité de l’air sur notre territoire qui sont mesurées par AtmoSud, l’association agréée par le ministère en charge de l’Environnement pour la Surveillance de la Qualité de l’Air dans notre région, qui a installé 4 stations sur notre territoire à Toulon (à Claret et à Foch, le secteur le plus dense en circulation automobile de notre métropole), à La Seyne-sur-Mer et à Hyères. En effet entre 2011 et 2018, on constate à Toulon une baisse de 34,69 % du taux d’émission de NOx (les oxydes d’azote produits par le trafic routier et maritime), alors que cette baisse n’est « que » de 19,9 % en moyenne dans la région. Toulon est ainsi la ville de la région où le taux moyen annuel d’émission de NOx a le plus baissé depuis 2011 ! Ces trois dernières années, ce taux est constamment inférieur à Toulon que celui de Marseille, Nice et Aix-en-Provence. En 2018, ce taux était ainsi à Marseille supérieur de 40,65% à celui de Toulon. Celui d’Aix-en-Provence, qui n’a pourtant pas de bateaux de croisières, était supérieur de 16,53 %, quant à celui de Nice il était supérieur de 8,68 % ! Commentaires : 

  • ATMOSUD et ses stations parlons-en.
  • L’indépendance de cet organisme est une légende.
  • Exemple toulonnais, la dernière campagne de mesure des polluants autour du port de Toulon remonte à 2005. Alors que le trafic ferry était très nettement inférieur à celui actuel, des dépassements importants avaient été constatés Avenue Marc Baron à l’est du port.
  • Depuis  2017 trois associations dont le CIL du Mourillon particulièrement concerné et notre collectif de riverains du port “Port de Toulon Halte aux nuisances (site www.colair.fr) demandent une nouvelle campagne.
  • AtmoSud leur a répondu que ces demandes devaient être faites par un élu au moins.
  • Pour finir, passant après tout le monde (Marseille, Nice, Monaco et même l’aéroport de La Mole et celui de Mandelieu …) une campagne était enfin prévue à Toulon de juin 2019 à la fin de l’année.
  • Les réunions de préparation se passent, La Métropole n’a rien à dire, les associations très motivées proposent un cadre précis et des emplacements bien ciblés pour des stations légères sur des établissements publics bien placés près du Port (DDTM) et chez des particuliers, et s’adapteront à un matériel un peu insuffisant.
  • En mai, coup de massue, sur demande  de la Métropole et sous des prétextes fallacieux ( “on ne saurait isoler la pollution routière de la pollution maritime” comme si nos poumons faisaient la distinction !…) cette campagne est annulée et reportée à 2020. OU VA SE NICHER LA POLITIQUE?
  • En 2017 pour une raison valable ATMOSUD remplace la station de Chalucet par celle de Claret très voisine dans le nord ouest du centre ville et du port mais la même année disparaissent les stations Arsenal plus proche du port et La Valette soumise aux célèbres bouchons de l’autoroute EST dont les indices étaient régulièrement un cran au-dessus.  AU BILAN IL NE RESTE A TOULON QUE DEUX STATIONS dans le secteur ouest du centre ville, protègées par le tunnel et dans l’impossibilité quasi permanente de prendre en compte ce qui est émis par les navires. Les contribuables ont payé un milliard pour les deux tubes du tunnel il est tout de même normal que la station FOCH sur un des trois axes est ouest enregistre une amélioration. La mise en place d’une station fixe dans l’est du port on en parle toujours en attendant 2020 et le  changement de caractéristique du fioul des navires et pourquoi pas 2021 et le courant quai pour une partie des ferries. LA POLLUTION AURA FAIT DU MAL A DE NOMBREUX RIVERAINS, ILS AURONT ÉTÉ PRIVES DE PREUVES  et l’Agence Régionale de Santé ferme les yeux !
  • Pendant des années Toulon était en compétition avec Marseille, Aix et Avignon (qui n’a que des paquebots fluviaux) au palmarès des villes les plus polluées. La Métropole TPM a trouvé les moyens de faire bien parler les chiffres.

➡️ Toulon, 2ème grand port de croisières 🚢 le moins pollué d’Europe Il y a quelques semaines, l’association suisse de protection de l’environnement Transports & Environnement a publié le classement 2019 de la pollution dans les plus grands ports d’Europe accueillant des bateaux de croisières. Le port de Toulon-La Seyne sur Mer y apparaît en 49ème position sur 50, soit le 2ème moins pollué d’Europe ! Notre port de Toulon-La Seyne, labellisé « port propre » étant moins pollué notamment que les ports de Cannes (41ème position dans le classement), Monaco (40ème position), Nice (39ème position), Le Havre (21ème position) et Marseille (8ème position). On peut constater également que le port de Toulon-La Seyne est bien moins pollué également que le port de La Spezia (18ème position), commune italienne avec laquelle est jumelée Toulon. Commentaire :

  • Qui croit encore à ce genre de classement sorti de Suisse pourquoi pas de Oulan-Bator, Toulon a déjà été classée 2eme meilleure station touristique du monde par un site improbable, un de nos membres actifs a facilement démonté cette farce qui avait fait l’objet d’une page entière de Var Matin.

➡️ Toulon, demain premier port ⚓️ de méditerranée à électrifier ⚡️ tous ses quais Nous sommes cependant conscients qu’il faudra encore d’intenses efforts pour faire de Toulon, un port encore plus propre et exemplaire, c’est pour cela que nous avons annoncé il y a quelques mois que nous allons électrifier l’ensemble de nos quais afin de lutter notamment contre la pollution des ferrys à quai lors de leurs escales. Les travaux enfin rendus possibles grâce à une solution technique trouvée avec Enedis débuteront à la fin de cette année, Toulon sera ainsi dans quelques mois le premier port de Méditerranée à électrifier tous ses quais (Corse, Minerve, Fournel). Ce chantier important nécessitera un investissement de près de 10 millions d’€. Les bateaux de la Corsica Ferries pourront ainsi progressivement se raccorder électriquement à quai dès la fin de l’année 2020, cela permettra de réduire de 85% les émissions à quai. Commentaires :

  • Que veut dire ” tous” si lorsqu’on est Président de la Métropole on ne parle pas du futur Grand Quai projeté au Mourillon pour accueillir les Grands navires de croisière (cf. sur notre site Colair, l’article de GEO du 9 juillet 2019: ” En Europe, le premier opérateur de croisières pollue 10 fois plus que l’ensemble du parc automobile”), ni du môle d’armement de la Seyne et de Brégaillon.
  • Ce que nous constatons c’est trois ans de retard sur la première mise en service à Marseille.
  • Ce qui nous inquiète c’est la manifestation d’une volonté d’ancrer les ferries et leurs nuisances à Toulon pour X années alors que Bregaillon serait mieux adapté.
  • Lorsque les plus brillants architectes du monde auront fait des beautés aux emplacements de la DDTM et de la caserne des pompiers, il faudra de bons photographes pour sortir du champ les caisses jaunes et les 1200 voitures en attente.
➡️ 109 nouveaux bus propres 🚌 pour notre Réseau Mistral Les efforts de notre Métropole se font également du côté des transports en commun, premier budget de Toulon Provence Méditerranée, avec le lancement de la commande de 109 nouveaux bus propres pour notre Réseau Mistral, d’un montant total de 61 millions d’€, ce qui portera en 2020 à 136 le nombre de véhicules propres (électriques 🔋, hybrides et au gaz) soit 43% du parc, soit un chiffre bien supérieur à ce qu’impose la loi (30% d’ici 2025). Rappelons que notre Réseau Mistral qui transporte aujourd’hui 32 millions de voyageurs, soit une fréquentation en hausse de 78% depuis 15 ans, a été élu meilleur réseau de transport en commun de France par ses usagers et bénéficie de tarifs, inchangés depuis 12 ans, qui sont les moins chers des 15 plus grandes Métropoles de France !
  ➡️ Toulon, ville la plus verte 🌱 de France La startup KERMAP, spécialisée dans l’analyse des données satellites, a publié au début du mois de juin sur le site nosvillesvertes.fr le classement 2019 des villes les plus vertes de France.Selon cette étude, basée sur l’analyse de la végétation arborée visible sur les photographies aériennes de l’Institut Géographique Nationale, Toulon est la ville de 100 à 200 000 habitants la plus verte de France, avec 30% de son patrimoine arboré (43% en incluant notre Mont-Faron). Voilà la situation factuelle et chiffrée de notre ville et de notre métropole. Toutefois nous ne nous satisfaisons pas de ces résultats, notre territoire doit devenir encore plus vertueux et respectueux de son environnement. C’est ainsi qu’il nous reste encore beaucoup de choses à faire pour améliorer durablement la qualité de vie de nos concitoyens. Nous en avons la volonté, nous nous y employons avec énergie. Commentaire :
  • Nous l’espérons bien et espérons des mesures prochaines pour améliorer la qualité de vie et diminuer les risques de santé de notre ville.  
[showmodule id="26202