Warning: include_once(/homepages/20/d281259065/htdocs/colair/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase1.php): Failed to open stream: No such file or directory in /homepages/20/d281259065/htdocs/colair/wp-content/advanced-cache.php on line 22

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/20/d281259065/htdocs/colair/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase1.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php8.1') in /homepages/20/d281259065/htdocs/colair/wp-content/advanced-cache.php on line 22
Pourquoi Toulon ne suivra pas Cannes sur la mise en place d’une charte « croisière » pour limiter la pollution (source Var Matin) | Colair

Bonsoir.

Ci-dessous un article paru de Var Matin paru le 31/07/2019 sur le site internet et l’application de ce quotidien régional.

Une fois de plus monsieur FALCO est dans le déni de la gravité des nuisances liées aux activités maritimes du port de commerce à Toulon.

Vu les termes des éléments de langage communiqués à la presse le 1er magistrat de Toulon est clairement pour le développement économique au mépris de la santé publique de ses concitoyens.

De surcroît il se moque de ses administrés en disant qu’il ne voit pas de navires faisant des escales de moins de 2h00.

Tous les ans de mai à fin septembre au moment de la période de pic d’activités des liaisons maritimes entre la Corse, Sardaigne, Sicile et les Baléares et Toulon ,, les escales des ferries de moins de 2h00 sont en augmentation entre le matin, l’après-midi et le soir.

Le 1er édile de la commune de Toulon est dans le mépris de ses administrés quand il déclare qu’à Cannes les navires sont au mouillage .

Pour l’heure nous sommes en août 2019 et les riverains du port de commerce subissent au quotidien les effets de la pollution des ferries et des véhicules embarquant et débarquant.

Cette affirmation est exacte.

Étant au mouillage dans la baie de Cannes, la distance entre les navires et la ville de Cannes est plus grande qu’à Toulon où les navires sont à quai à moins de 500 mètres d’immeubles d’habitat collectif du centre ville et du quartier du port marchand.

Les effets des rejets de gazs d’échappement des navires à quai sont encore pires pour la santé des riverains du port de commerce de Toulon comparé aux paquebots de croisière au mouillage dans la baie de Cannes.

Soit monsieur FALCO n’est pas à Toulon les jours où les navires (ferries et paquebots) font des escales de moins de 2h00 au port de commerce de Toulon, soit il souffre de troubles de la vision.

La gestion de la problématique de la pollution de l’air et autres nuisances liées aux activités du port de commerce de Toulon du 1er magistrat de Toulon et président de Toulon Métropole Provence témoigne du peu d’intérêt qu’il porte à l’endroit de ses concitoyens et de la santé publique de ces derniers. Il est pourtant lui-même domicilié à Toulon et respire un air pollué.

Il serait opportun que suite à la parution de l’article du 31/07/2019 paru dans Var Matin, de nombreux Toulonnaises et Toulonnais écrivent au maire de Toulon et au président de Toulon Métropole Provence pour faire part de leur point de vue sur le problème des nuisances (pollution, bruit, problème de circulation routière) en liaison directe avec les activités du port de commerce.

Les concitoyens/électeurs pourraient en outre attirer l’attention sur le sujet de la pollution de l’air qui nous préoccupe des députés des 1ere et 2eme circonscription du Var et du sénateur du Var (élus de la représentation nationale).

De surcroît, si la compagnie Corsica Sardinia ferries avait une démarche eco-responsable elle aurait pu opter pour un carburant moins polluant pour ses navires sans attendre la date du 01/01/2020. Mais il n’en est rien, profit financier oblige.

Bien Cordialement.

Dominique BERNECKER.

Pourquoi Toulon ne suivra pas Cannes sur la mise en place d’une charte « croisière » pour limiter la pollution

Le maire de Cannes, David Lisnard, et la compagnie Norwegian Cruise Line, ont signé, vendredi 26 juillet, une charte « pour des croisières durables », limitant les émissions polluantes des paquebots dès le 1er janvier prochain. Toulon ne suivra pas les mesures prises par la cité des Festivals.

Virginie Rabisse Publié le 01/08/2019 à 12:33, mis à jour le 01/08/2019 à 12:33

Quoi qu’il arrive, au 1er janvier 2020, tous les paquebots à quai pour plus de deux heures devront fonctionner avec un carburant dont la teneur en soufre ne dépasse pas 0,1%. Ceci, dans tous les ports de Méditerranée. Photo doc S.B.

A Toulon, où la question de la pollution liée au port de commerce est de plus en plus prégnante, nous avons demandé au maire Hubert Falco s’il envisageait de prendre le même type de mesure. La réponse du premier magistrat…