Le maire, Hubert Falco, et le contre-amiral Laurent Hemmer, représentant le préfet maritime de la Méditerranée ont salué, hier, cette volonté ancrée depuis 2003 « d’ouvrir la ville sur la rade. » (Croquis DR et photo Patrick Blanchard)
 

La démolition par la Défense d’une partie du mur d’enceinte de l’ancien Arsenal donne le feu vert à l’aménagement dès ce lundi d’un jardin paysager et d’un parking, livrés dans trois mois.

 

La chute récente d’une partie du mur historique de l’ancien Arsenal du Mourillon ouvre un nouvel horizon sur la rade. Ce ne sont pas les riverains, et les futurs mariés, habitués à immortaliser leur union au jardin de l’amiral Orosco tout proche, qui vont s’en plaindre. Cette démolition réalisée, ces derniers mois, par la Défense a permis de libérer une emprise de 3 400 mètres carrés mise à disposition par la Marine nationale à la Métropole.…

 

 

[showmodule id="26202